Choisir son matelas

Comment choisir son matelas

Choisir un matelas de qualité et pas trop cher n’est pas si simple que cela, en effet, quand vous vous retrouvez face à une multitudes de références et de marques différentes, c’est là que le problème du choix se pose. Il est donc préférable de se poser les bonnes questions avant votre achat plutôt qu’après ! Les technologies et les matériaux ont tellement évolué que l’on s’y perd. Il faut garder à l’esprit que tout cela n’est qu’une course aux meilleurs arguments de marketing.
Nous allons donc voir comment s’y retrouver un peu afin de pouvoir choisir le matelas le mieux adapté à sa morphologie. Afin de mieux comprendre nous ne citerons et comparerons que des produits de marques et de fabrication française.
Pour cela nous avons retenu quelques critères importants qui sont : la suspension, le soutien, le garnissage et la dimension.

Toutes nos sources techniques proviennent du site de vente en ligne de POINT-MATELAS.

Comment choisir la suspension

La suspension est aussi appelée « l’âme » ou « cœur » dans un matelas selon les matériaux. Par exemple, pour un matelas à ressorts on parlera de suspension, pour un latex on dira l’âme. Vous l’aurez compris, on désigne tout simplement le contenu principal de votre matelas. Nous verrons en détail dans d’autres articles la différence des matériaux.
Le choix de la suspension de votre matelas se fera en se posant la question suivante : est-ce que je garde mon sommier ou bien est-ce que je change mon sommier en même temps (solution préférable). En effet, c’est important car si vous conservez un sommier tapissier à ressort, il vaudra mieux se diriger vers des suspensions à ressort à cause de la compatibilité matelas/sommier/garantie.
On entend aujourd’hui parler d’indépendance de couchage (terme inventé par une marque), hors, de nos jours tous les matelas dignes de ce nom, sont avec une indépendance de couchage et en multizones et cela même dans les petits prix (seule la durée de vie sera différente).
Une suspension est donc le matériau au centre de votre matelas, matériau décomposé en trois principales technologies, à savoir, le latex, le ressort et la mousse. Nous laisserons ici, de côté les matelas en laine artisanale que nous ne trouvons quasiment plus nulle part (et c’est bien dommage…).

Comment choisir le soutien

Le soutien d’un matelas est depuis quelques années « mesuré » en deux parties, l’accueil de celui-ci et le soutien de la suspension que nous avons « étudié » plus haut. Critère important selon que vous êtes en couple ou seul, et selon votre poids/taille (morphologie).

En fait, le soutien représente la fermeté de votre matelas et le choix de ce soutien se fera en fonction de votre poids. Concrètement, plus on est lourd plus on optera pour une fermeté plus élevée. D’ailleurs certains fabricants ou revendeurs proposent une table de correspondance des poids/fermetés. Attention toutefois de comparer les divers soutiens dans la même marque car il n’existe pas d’échelle standard chez les fabricants, chacun ayant sa propre notion de soutien. C’est à dire que le ferme chez l’un sera très ferme chez l’autre (un peu comme les tailles de vêtements) !

En ce qui concerne l’accueil, il s’agit de la première sensation de confort sur le plateau extérieur de couchage (un peu, comme un sur-matelas). Un accueil moelleux empêchera d’avoir des points de pression au niveau des épaules et des hanches. En clair, si vous vous réveillez avec des courbatures après avoir changé de matelas c’est que vous avez certainement pris un matelas trop ferme !

Dernier conseil sur le soutien, ne croyez pas ceux qui préconisent de dormir sur un matelas très ferme. Gardez en mémoire qu’un bon matelas doit épouser un minimum votre corps (surtout si vous êtes très cambré).

Choisir le garnissage

Le garnissage d’un matelas est très important pour l’accueil car c’est lui qui va vous procurer la sensation première du confort. Pour assurer ce confort, les garnissages sont le plus souvent en fibres naturelles, Laine, coton, lin, soie… Bien entendu plus la quantité est grande, meilleur sera le confort. La quantité du garnissage est calculée en « kg/m², par exemple 500gr/m² de laine pour la face hiver. Avec le temps (très court), il est normal que les garnissages se tassent un peu entre 1 et 3 cm (voir plus pour les matelas très épais).

choisir la dimension

La largeur d’un matelas est un critère assez important, en effet, lorsque l’on dort en couple il est important de ne pas « se gêner » lorsque l’on se retourne la nuit (environ 40 fois) ou que l’on dort en « chien de fusil » ! Pour la longueur, prenez plutôt du 200 cm, sauf si vous faites moins de 1,65 m. Pensez que la nouvelle génération est plus grande que par le passé et qu’un lit trop étroit nuit à la bonne qualité du sommeil. L’idéal (si vous avez de la place) serait une dimension 160×200 pour 2 personnes ou 90×200 pour une seule personne.